What We Lost • Ce que nous avons perdu

MARKER 5 • PANNEAU COMMÉMORATIF 5

Overview

“In the midst of life we are in death.”

The Archbishop of Nova Scotia, Book of Common Prayer 
1917

« Au cœur de la vie, la mort nous entoure. »

Archevêque de Nouvelle-Écosse, Livre de la prière commune 1917

On the morning of December 6, 1917 death’s arrival was immediate and swift. More than 2000 people perished in the explosion—roughly one in every 25 souls in a city of 50,000. Some, trapped beneath the rubble, died of exposure in the blizzard that unmercifully arrived that same day. In the days and weeks that followed, soldiers searched for survivors, survivors searched for loved ones, and loved ones known and unknown were tragically laid to rest.


Le matin du 6 décembre 1917, la mort frappa de façon immédiate et rapide. Plus de 2000 personnes périrent dans l’explosion, soit environ une personne sur vingt-cinq dans une ville de 50 000 habitants. De nombreuses dépouilles non identifiées reposent ici. Certains, piégés sous les décombres, sont morts de froid dans le blizzard qui s’est cruellement abattu sur la ville ce même jour. Dans les jours et les semaines qui ont suivi, des soldats ont recherché des survivants, des survivants ont recherché des proches, et des proches, identifiés et non identifiés, ont été tragiquement inhumés.

200200105 71
Mortuary at Chebucto Road School—Nova Scotia Archives, 1983-212

By nightfall, an official morgue was established in the basement of Chebucto Road School to identify and number the dead. Detailed written descriptions along with personal effects placed in linen bags assisted with visual identification.

Dès la tombée de la nuit, une morgue officielle a été installée dans le sous-sol de l’école Chebucto Road dans le but d’identifier et de numéroter les dépouilles. Des descriptions écrites détaillées ainsi que des effets personnels placés dans des sacs de toile facilitaient l’identification visuelle.

201710395 72
Page 1 of Halifax Explosion Book of Remembrance, Names of the Identified Dead, McAlpine’s Halifax City Directory, 1918—Nova Scotia Archives

Updated lists from the morgue filled the pages of Halifax newspapers daily, naming the dead and describing those not yet identified. Every day for nearly a month, anxious survivors came to walk the long aisles of bodies looking for missing friends and relatives.

Des listes actualisées provenant de la morgue, dans lesquelles figuraient les noms des victimes et décrivant celles encore non identifiées, emplissaient tous les jours les pages des quotidiens d’Halifax. Chaque jour pendant près d’un mois, des survivants anxieux venaient arpenter les rangées de cadavres à la recherche d’amis ou de proches disparus.

200200115 72
Public funeral for the unidentified dead—Nova Scotia Archives, F107 H13 Ex7 no5

More than 3000 people gathered at Chebucto Road School to attend a mass funeral service for the unidentified dead. Burial took place at Mount Olivet and Fairview cemeteries, as well as in unconsecrated ground on nearby Bayers Road. Wooden crosses marking these graves have long since disappeared.

Plus de 3000 personnes se sont réunies à l’école Chebucto Road pour assister aux funérailles populaires à l’intention des victimes non identifiées. Les inhumations ont eu lieu aux cimetières Mount Olivet et Fairview ainsi qu’en sol non consacré dans la rue Bayers avoisinante. Les croix de bois marquant ces tombes ont depuis longtemps disparu.

“All we found of my mother, two sisters, and brother, we put in a shoebox—just a few bones.”

Archie Upham, Survivor

« Tout ce que nous avons retrouvé de ma mère, de mes deux sœurs et de mon frère, soit quelques os, a été placé dans une boîte à chaussures ».

Archie Upham, survivant